L’extrême droite plurielle.

L’urgence pour Eric Ciotti est « d’empêcher les migrants de venir en Europe »

ciotti

Sur le Point 

Nationalité française : Ciotti veut un retour au « droit du sang »

Éric Ciotti, secrétaire général adjoint de l’UMP, a proposé mercredi le rétablissement du « droit du sang » pour obtenir la nationalité française, avec le maintien du « droit du sol » – aujourd’hui en vigueur pour tous – pour les citoyens de l’Union européenne. « Je propose un droit du sang [être né de parents français, NDLR] et un droit du sol qui serait maintenu pour les ressortissants de l’Union européenne, puisque c’est un espace commun, c’est un espace qui, aujourd’hui, fonde pour beaucoup l’espérance de l’avenir », a déclaré le député des Alpes-Maritimes lors de l’émission « Questions d’info » LCP-France InfoLe Monde-AFP. Soulignant que le droit du sang était en vigueur au XIXe siècle, il souhaite que « les règles qui s’appliquent à tout le monde aujourd’hui ne s’appliquent demain plus qu’aux ressortissants des 28 pays de l’Union européenne » car, selon lui, « on ne peut pas, aujourd’hui, donner la nationalité par hasard ».

Éric Ciotti a reconnu que cette question posait « un vrai débat », y compris au sein de l’UMP. En 2003, quand Nicolas Sarkozy était ministre de l’Intérieur, il s’était totalement opposé à la revendication du Front national d’instaurer le droit du sang en déclarant : « Avec le droit du sang, on a toujours un sang qui n’est pas suffisamment pur. » Lors de la présidentielle de 2012, le président sortant avait répété son opposition au droit du sang en lançant : « Le droit du sol, c’est la France. »

Islam et république

Éric Ciotti a par ailleurs confirmé que la première convention de la future ex-UMP (rebaptisée fin mai Les Républicains) serait consacrée à l’islam, au grand dam de Nathalie Kosciusko-Morizet. « Ce débat est celui que se posent les Français aujourd’hui. C’est celui de la relation entre l’islam et la République », a-t-il affirmé. « Moi, je souhaite que les lois de la République soient toujours supérieures aux lois religieuses, qu’aucune religion n’impose son appartenance à la collectivité, qu’on ne heurte pas ce qui fait le socle commun de la République », a ajouté Éric Ciotti, qui souhaite une loi interdisant le port du voile à l’université.

En revanche, s’il parle lui aussi d' »islamo-fascisme » et assure que « la civilisation judéo-chrétienne est une cible, peut-être plus qu’une autre », il ne reprend pas à son compte l’expression de « cinquième colonne » islamiste qui serait à l’oeuvre en France, comme l’avait affirmé le maire UMP de Nice, Christian Estrosi. « Chacun ses mots », a dit Éric Ciotti.

Le président du conseil départemental des Alpes-Maritimes Éric Ciotti.

http://www.lepoint.fr/politique/nationalite-francaise-ciotti-veut-un-retour-au-droit-du-sang-13-05-2015-1928297_20.php

tampon luttons

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s