Le fort de Breendonk

Le fort de Breendonk est situé le long de l’ancienne route Bruxelles – dans la commune de Puurs, à une vingtaine de kilomètres au sud d’Anvers et a servi de camp de concentration durant la Seconde Guerre mondiale. Il s’agit du seul camp de concentration implanté par les nazis en Belgique. C’est sans doute un des seuls camps à être resté absolument intact, simplement parce que les bâtiments de cet ancien fort militaire sont construits en béton.

Officiellement, Breendonk est un « camp d’accueil » (« Auffangslager ») destiné aux prisonniers politiques et aux juifs en attente de transfert vers l’Allemagne. Rapidement, les Juifs ne viennent plus à Breendonk mais sont directement dirigés à la caserne Dossin de Malines avant leur déportation vers l’Est.

Les premiers prisonniers arrivent le 20 septembre 1940. Au début, les conditions de vie sont très difficiles mais encore supportables. Cependant, dès après l’entrée des troupes allemandes en Russie, les gardiens SS allemands sont renforcés par des SS flamands, terriblement redoutables, et les conditions de vie deviennent rapidement inhumaines. Le manque de nourriture devient tel que certains prisonniers tentent de manger de l’herbe et les exécutions par pendaison ou fusillade se multiplient. Parmi les pires bourreaux, on retrouve les SS flamands Fernand de Wijss, Richerd De Bodt et Pellemans.

Les prisonniers vivent dans des casemates en béton. Il y fait humide et froid et il y a seulement deux seaux faisant office de latrines pour plus de vingt déportés. Les soins médicaux sont quasi inexistants. Par après, suite au surpeuplement du camp, les SS font construire des baraques supplémentaires.

À partir de 1942, les juifs déportés de Belgique sont regroupés à Malines, à la caserne Dossin, centre de transit vers Auschwitz, le fort de Breendonk servant de camp de transit… pour un transfert vers le « Samellager Dossin » (librement traduit par « camp de rassemblement Dossin »).

Le nombre de prisonniers présents simultanément oscille entre 30 et 600. Il n’y eut jamais plus de 600 prisonniers en même temps. Au total, plus de 3 500 personnes sont passées par Breendonk. Le régime y est plus terrible que dans les autres camps en raison du petit nombre de prisonniers à surveiller et à harceler. Tortures, passages à tabac, pendaisons et exécutions y sont monnaie courante. Le nombre exact de prisonniers décédés ou exécutés à Breendonk est inconnu mais d’après les dernières recherches il approche les 300 (185 attestés). 1 733 des détenus passés par Breendonk ne reviendront pas.

Breendonk sert aussi de centre d’internement pour les contrevenants aux mesures antijuives et les « asociaux », au sens nazi du terme. Avec la prolongation du conflit et de l’occupation, des otages et de résistants y sont internés de manière croissante.

Le fort est évacué une première fois le 6 mai 1944. Dans les semaines qui suivent, les Allemands y ramènent d’autres prisonniers, tous résistants. Le camp est définitivement évacué le 30 août 1944 et tous les prisonniers transférés à Vught, en Hollande avant d’être évacués vers l’Allemagne. Les alliés arrivent à Breendonk le 3 septembre 1944. Le camp est vide.

Les juges belges condamnent 16 tortionnaires à la peine capitale (dont 2 seront commuées en réclusion à vie) et 4 à la réclusion à perpétuité. Le commandant de camp Schmitt est exécuté à Anvers le 9 août 1950.

Le fort de Breendonk a été transformé en mémorial en 1947. Il est situé non loin du centre du village de Willebroek, à environ 25 km de Bruxelles.

(Mémorial National du Fort de Breendonck, B 2830, Willebroek, Tel.: 32-3-886 62 09)
Site web: http://www.breendonk.be

http://fae59.com/2014/07/27/fort-de-breendonk/

Cliquez sur la première image voir la galerie… photo du site Fae.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s