Trignac – 44 : Entre compromission, mensonges et mauvaise foi. Des municipales 2014 aux Départementales 2015.

Trignac est une commune de Loire-Atlantique, qui après un siècle de domination communiste est passée à droite aux dernières élections municipales. Son nouveau maire UMP, David Pelon a établi une liste plutôt politiquement hétéroclyte pour être sûr de remporter la ville. 

Mais monsieur le Maire avait souhaité que chacun reste discret sur son appartenance politique. Et au vu de l’affaire qui a suivi, on comprend mieux pourquoi…

Vaudeville façon FN

Rappel des faits:

Cest une liste plutôt originale avec laquelle David Pelon, UMP, a décidé de remporter Trignac, cet ancien fief communiste en mars dernier. Jusque là tout semblait bien fonctionner et la victoire fut pregnante là où le futur maire revendiquait une liste où l’esprit pluriel et apolitique est représenté, avançant les « compétences » plutôt que les « tendances politiques ». Mais très vite cette ville ouvrière a connu des tourments. Il n’était pas prévu que Lydia Poirier, l’adjointe revendique son appartenance au FN.


La liste
«Trignac Ouverture» comporte en effet deux élus FN: 

LUMP, entre soutiens de Fillon et soutiens de Sarkozy, se déchire au sujet de cette élue FN et finalement, bénéficiant de leur publicité, le FN selon Pelon devrait obtenir une victoire écrasante aux départementales 2015.

  • Scène de violence à Trignac.
  Une habitante de Trignac s’est vue contrainte de déposer plainte à la gendarmerie, pour des faits de violence dont elle a été victime lors d’une réunion publique de David Pelon, candidat sans étiquette, à Bert. Selon son témoignage, cette femme a interpellé David Pelon pour lui demander une réponse claire à propos de l’appartenance, ou non, de certains de ses colistiers au Front national.
 

Cette Trignacaise a alors montré une photo où apparaît justement un de ses colistiers au côté de Jean-Marie Le Pen. Elle a alors été expulsée de la salle avec violence par l’équipe Pelon puis a été violemment agressée, traînée par terre, battue par le conjoint de Lydia Poirier plus tard en ville qui ont valu à la victime 5 jours d’ITT (déposition Gendarmerie).

Roland Stal et Jean Marie Le Pen le 13 janvier 2013

…« Les passants on appelé les secours qui m’ont transporté aux urgences ( 5 jours ITT) […] j’ai porté plainte on m’a classé ça sans suite, j’ai été suivie par une association pour connaître le fond du dossier […] sur la déposition il nie les faits, mais le pire il déclare  » je suis employé, sans aucun revenu…[..] Or il est employé à Aérolia»…

Lydia Poirier et Jean Marie Le Pen

  • Retournement de situation. 

Considérant dans un premier temps que son adjointe n’est pas FN mais Trignacaise de même qu il nest pas UMP mais Trignacais, il s’engage à garder Lydia comme première adjointe si celle-ci renonce à une candidature FN aux cantonales de 2015.

Dans cette vidéo, il ne remet pas en cause l’appartenance politique de ses deux colistiers Fn en reprochant au front de gauche de faire alliance avec le PS.

«[…]Le front de gauche est un parti d’extrême Gauche[…] pour les municipales je considère qu’il est important de prendre toutes les compétences pour gérer au mieux les collectivités».

 

Quelque temps plus tard, revirement de situation: Pelon ne soutient plus son adjointe. Le maire UMP de Trignac, en Loire-Atlantique, était menacé d’exclusion du parti en raison de la trop grande proximité d’une de ses adjointes avec le Front national. La consigne à L’UMP étant claire

«Vis-à-vis du Front national,  aucune alliance ne peut être, pour l’UMP, envisagé
.

Pelon sait pertinemment que sans le soutien du FN lUMP naurait pas pu prétendre briguer un mandat communal puisquil gagne avec seulement 45 voix davance. Il le dit lui-même :

«Javais 1 chance sur 100 de gagner».

Pour les élus de la majorité, il y aurait là un problème d’éthique :

«En s’affichant comme frontiste, elle assimile la mairie au FN, et il y a des gens qui ne le veulent pas. » D’ailleurs, pour David Pelon, « les Trignacais n’y sont pas encore prêts. Les gens dans la rue pensent qu’on est une mairie FN, ça brouille notre message et notre travail».

►Lydia Poirier renonce dabord à sa candidature aux élections départementales avec Jean-Claude Blanchard le 6 Novembre 2014.

L’ adjointe au maire de Trignac avait souhaité se présenter dans un premier temps aux élections départementales 2015 sous les couleurs du RBM avec Jean-Claude Blanchard.

Cette attitude avait provoqué un tollé de la part de l’opposition notamment du PS et de l’UMP  qui a lancé une procédure d’exclusion à l’encontre du maire de Trignac David Pelon par ailleurs délégué de la 8e circonscription. Ce dernier s’est vu contraint de demander à la jeune élue de choisir entre son poste d’adjointe et sa présence aux élections départementales avec RBM.

⇒Finalement la très jeune Lydia Poirier a préféré poursuivre sa mission d’adjointe à la mairie de Trignac en accord avec le RBM.

Extrait du conseil Municipal 
.

.«Très cher monsieur le maire – qu’il me méprise, à l’égal de Roland Stal et des Trignacais se reconnaissant dans les idées du FN, parce qu’il ne tient pas sa parole[…].La parole de monsieur Pelon, c’était un projet pour Trignac, d’union des meilleures énergies, y compris celles du Front national, qu’il sollicitait».

Intervention de Lydia Poirier en séance du conseil municipal de Trignac, mercredi 17 décembre 2014

Le 6 novembre, le maire avait pourtant confirmé l’adjointe dans ses fonctions et estimait, selon Saint Nazaire-Infos.fr, qu’il aurait été :

«Dommage de perdre une jeune fille en plein devenir».
  

L’UMP décide malgré tout de lancer une procédure d’exclusion à l’encontre de David Pelon.

Puis, démise de ses fonctions de 3è adjointe, l’élue FN reste conseillère municipale chargée de la solidarité, logement et actions sociales (CCAS) jusque fin 2014 et décide de se présenter aux départementales aux côtés de Jean-Claude Blanchard dans le canton de Saint-Nazaire.

 Pour aller plus loin :

Départementales 2015

Lydia Poirier se présente avec Jean-Claude Blanchard à Saint-Nazaire

Jean-Claude Blanchard, retraité, vient du milieu d’extrême gauche. Après un court séjour au PS, il adhère au FN en 1983. il est candidat dans plusieurs circonscriptions. En 2014, il fait son entrée au conseil municipal de Saint-Nazaire avec des autres élus FN. Avec 13,81 % aux dernières cantonales, le candidat

«espère être au second tour avec l’objectif d’être devant» .

Son principal adversaire :

«le PS, qui a abandonné son programme social» .

Jean-Claude Blanchard

Lydia Poirier

Lydia Poirier, 25 ans, est née à Toulouse. Elle a commencé son parcours politique il y a tout juste 18 mois peu avant les dernières municipales sous l’étiquette du Front National. Adjointe au maire de Trignac David Pelon durant 7 mois, elle dit avoir été :

«Destituée pour ses idées». 

Elle reste cependant conseillère municipale.

Roland Stal: Fait partie des deux élus FN à la mairie de Trignac, 50 ans, artisan, père de Lydia Poirier

Elu Fn condamné pour braconnage à la civelle à 1200 euros d’amende et à la saisie de son matériel de pêche. Il n’a pas pris la peine de se présenter lors de son audience, dispensé grâce à un certificat médical, il était vraisemblablement en train de séjourner au camping « le Campéole » a Montalivet du 26.06.2014 au 29.06.2014 et participait au grand rassemblement des motards. Il a laissé trace de son week-end sur le livre d’accueil. 

  • Conclusion :
Comme à son habitude le Front National investit des candidats sans grandes expériences dans le monde politique. 

Nous demandons au FN d’en savoir plus sur ses candidats investis, notament sur Lydia Poirier qui vraisemblablement n’a pas un grand passé politique. 

Le FN recrute très large au risque de présenter n’importe qui. A noter que sur plusieurs cantons de Loire-Atlantique, on retrouve des membres d’une même famille encore: fille, père conseiller municipal à Trignac, grand-mère 80 ans, cousine… C’est aussi coutumier du FN. La palette familiale est large, les réelles compétences beaucoup moins.


Pour aller plus loin :

http://mieuxvivreatrignac.blogspot.fr/2014/12/compte-rendu-du-conseil-municipal-du-17_25.html?spref=fb

http://lelab.europe1.fr/Trop-proche-du-FN-l-adjointe-au-maire-UMP-de-Trignac-destituee-de-son-poste-18390

http://www.saintnazaire-infos.fr/trignac-lydia-poirier-repond-a-david-pelon-23-43-2996.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s